AccueilAWALFAQMembresS'enregistrerConnexion
Réouverture de la Guilde AWAL sur gw2 (Place de Vizunah) http://awal.fr-bb.com/

Partagez | 
 

 Les Charrs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xorion
MG Indomptable
MG Indomptable
avatar

IG GW : Angie Lorion
Tag Guilde : AWAL
Date d'inscription : 04/09/2010

MessageSujet: Les Charrs   Dim 5 Sep 2010 - 19:33


"Nous arrachons chaque jour le droit de vivre dans le fracas des enclumes et le tonnerre des armes."


Histoire

Le son tonitruant des machines de guerre en marche fait trembler de terreur les peuples inférieurs. Ce sont les charrs, et pour eux, la conquête est un droit inné.

La race des charrs a été forgée dans le creuset impitoyable de la guerre. Ils ne connaissent rien d'autre. La guerre les définit et leur soif de territoires les pousse à toujours aller de l'avant, irrémédiablement. Les mauviettes et les imbéciles n'ont pas leur place parmi les charrs.

Il y a plusieurs générations, les charrs ont renversé leur caste religieuse et rétabli les anciennes Légions, le fondement de leur culture militaire. Ils ont tourné le dos aux faux dieux et se sont orientés vers l'industrie, en élaborant des armes et des machines de guerre aussi terribles et impitoyables que les charrs eux-mêmes. Ils utilisent tous les moyens à leur disposition pour broyer leurs ennemis, que ce soit des embuscades, des bombardements, ou même leurs griffes et leurs crocs. La victoire est tout ce qui compte, quels que soient les moyens pour y parvenir, et les conséquences.

Dès leur plus tendre enfance, les charrs s'entraînent pour devenir des guerriers. Leur société se compose de troupes de guerre, de compagnies et des quatre grandes légions. La Légion des Cendres, la Légion Sanglante et la Légion de Fer sont plus ou moins alliées, tandis que les fanatiques religieux traîtres de la Légion de la Flamme conspirent contre les trois premières. Aujourd'hui, la terre conquise d'Ascalon est le territoire de la puissante Légion de Fer, mais même sous la loi des charrs, elle est considérée comme une nation en guerre. Opérant depuis l'imposante Citadelle noire, les trois légions se battent contre les rebelles humains, les fantômes d'Ascaloniens vaincus il y a longtemps, et un tyran de la Légion de la Flamme qui cherche à créer un culte en son nom. Les charrs n'ont jamais été à court d'ennemis et ils n'ont jamais voulu qu'il en soit autrement.



Relations avec les autres races

Les Charrs ne cherchent pas d'alliés, ils comptent uniquement sur leur force pour venir à bout de leurs ennemis.
Ennemi juré: Humains
Neutres: Norns et Asuras



Présentation des Charrs

Si vous aimez la viande crue et que l'épilation vous dégoûte, cette race est faite pour vous !
S'ils n'ont pas besoin d'agriculture, l'appétit insatiable des Charrs les force à élever des troupeaux de bêtes. Généralement, ce sont les enfants Charrs ou les blessés de guerre qui s'en occupent.

Ils sont indépendants dès leur plus jeune âge. Ils commencent à manger de la viande dès leur premier mois révolu et peuvent marcher sur des kilomètres quelques jours à peine après leur naissance.

Après quelques mois passés avec leurs parents, les enfants sont envoyés aux campements de Fahrar où ils sont élevés par les Charrs de leur Légion. Ils y recevront un nom, une position sociale, et feront finalement partie d'une bande. Cette bande sera leur nouvelle famille, et ces liens deviendront plus importants que ceux du sang.

Il arrive parfois que certains Charrs échappent à cette règle. On en a même vu certains rejoindre des guildes humaines ou s'allier avec des compagnons inhabituels. Ils restent néanmoins des exceptions.

Leur espérance de vie est inconnue.



Origines

Les Charrs étaient à l'origine un peuple primitif, massacrant toute forme de vie qui se mettait en travers de leur chemin. Cette agressivité, mal contrôlée, mit leur peuple en péril par des combats fratricides. Il fallut un leader pour sauver la race en voie d'extinction, qu'ils appelèrent Khan-Ur. Ce fut le début de l'âge d'or des Charrs.

Leur soif de conquête les amena loin de leurs verdoyantes terres natales, jusqu'aux cimefroides du nord. Ils colonisèrent ces territoires et massacrèrent quiconque osait y pénétrer. Le Khan-Ur canalisait les pulsions agressives des forces armées Charr pour leur éviter de s'entredéchirer.

Leur peuple s'unifia contre la menace de créatures aux allures de serpents qui occupaient les terres du côté sud des cimefroides. Ils se servirent de cette barrière naturelle comme protection contre leurs ennemis, avant que les serpents ne quittent mystérieusement leurs terres pour se réfugier dans le désert de cristal.
Puis arriva la race humaine. Des serviteurs des Dieux, que les Charrs méprisaient plus que tout sur les terres de Tyrie. Les humains devinrent rapidement le principal ennemi des Charrs.

A l'issue de la première bataille contre les humains, les Charrs furent repoussés de la région Sud-Est des Cimefroides, les forçant à retrouver leur habitat d'origine plus au nord. Les humains occupèrent la nouvelle région et construisirent leur première capitale, Ascalon. Les Charrs préparèrent une contre-offensive contre leur ennemi juré. Mais un événement inattendu arriva: le Khan-Ur fut mystérieusement assassiné, replongeant leur société dans le chaos. Les descendants du Chef suprême se querellèrent pour prendre la succession et finalement, les Charrs devinrent plus divisés que jamais. Chacun joua de son influence et de sa perfidie pour tenter d'accéder au titre de Khan-Ur.

Les humains profitèrent de ce répit pour protéger leurs terres. Ils édifièrent le Grand Rempart Nord, une muraille aux dimensions démesurées. Les Charrs, désorganisés, ne purent intervenir avant qu'il ne soit trop tard. Il leur faudra attendre longtemps avant de pouvoir franchir le Rempart grâce aux pouvoirs occultes de leurs Chamans. En attendant, ils se contentèrent de mener des raids dans les colonies humaines qui s'installaient au-delà du mur.

Les descendants de Khan-Ur prirent chacun le contrôle d'une des quatre Légions. D'autres Charrs s'auto-proclamèrent descendants du leader pour tenter de prendre le pouvoir. A ce jour d'ailleurs, on n'est pas certain que les quatre chefs étaient tous des ouailles de l'ancien Khan-Ur assassiné.
Chacune de ces Légions reçu un nom: la Légion de Fer, la Légion de la Flamme, la Légion Sanglante et la Légion des Cendres.

Cette situation délicate se poursuivit pendant un millénaire. Aucun Charr n'eut assez de charisme (ça peut se dire pour un Charr ça ?!) et d'influence pour tenir le rôle de Khan-Ur pendant une période suffisamment longue pour instaurer une nouvelle lignée.
Mais au final, ce fut leur foi grandissante qui les sauva. Conscients que leur défaite contre les Humains était due au fait que leurs ennemis étaient soutenus par des Dieux puissants, ils se mirent en quête d'une divinité qui leur soit propre. Ils finirent pas la trouver dans l'endroit le plus improbable qui soit. La troupe Brûlée, appartenant à la Légion de la Flamme, la rencontra au pied du volcan Hrangmer. Les Titans. Des créatures énormes, d'une puissance jamais vue jusqu'alors et avec une manie de tout détruire sur leur passage: les nouveaux Dieux des Charrs étaient parfaits.

Les Chamans des différentes Légions s'unifièrent en secret et reçurent le don de magie de leurs nouveaux Dieux. Enfin, les Charrs pourraient se venger et reprendre Ascalon à leurs ennemis jurés ! Les rites sacrificiels se multiplièrent. Parmi ceux-ci, une femelle Charr du nom de Bathea y trouva la mort. Ancienne leader de la Légion Sanglante, elle fut dénoncée par la caste des Chamans et mise à mort car la position de leader n'était alors réservée qu'aux mâles. Les Chamans commencèrent à prendre le contrôle des Légions.

Deux mois plus tard, une nouvelle attaque fut lancée contre Ascalon. Les Chamans se servirent de leurs nouveaux Dieux et du Chaudron du Cataclysme et déclenchèrent la furie des Titans, la Fournaise. D'immenses cristaux tombèrent du ciel en ce jour fatidique. Le rempart fut détruit en plus de centaines d'habitations, de champs, de réserves de nourriture. Les vies humaines furent prises par milliers, les survivants tentèrent de fuir. Beaucoup furent capturés et réduits en esclavage. Les Charrs purent enfin pénétrer en territoire humain.

Ce n'est que deux années plus tard que la nation Charr s'effondra à nouveau. Les Titans furent exterminés par des héros Humains, et leur société basée sur la foi en ces créatures s'ébranla. Les Chamans ne parvinrent plus à maintenir les Légions unifiées. Il ne fut bientôt plus possible pour l'armée Charr d'affronter les résistants humains. Leur avancée en terrain ennemi fut considérablement ralentie, mais ils finirent par arriver jusqu'au dernier bastion... la cité d'Ascalon.

L'ultime bataille dura trente ans. Les lieux de confrontation bougèrent sans cesse, tantôt les Charrs prenant d'assaut la forteresse, tantôt les humains repoussant les Charrs et tentant de reprendre le contrôle du Rempart. Mais aucune des deux races ne parvint à prendre l'ascendant. A l'issue de ces trente années, les troupes humaines menées par le Roi Adelbern finirent par tomber. Les Charrs envahirent la cité d'Ascalon, mais le destin n'était décidément pas en leur faveur car un nouvel événement vint tout bouleverser.

Sentant la fin d'Ascalon approcher, Adelbern monta jusqu'à la plus haute tour et brandit son épée Magdaer, invoquant un pouvoir ancien. Une vague de feu déferla sur toute la ville, ramenant les esprits des Ascaloniens tombés au combat. Les morts-vivants combattirent férocement les Charrs, les forçant à abandonner la ville.

Le Roi fantôme règne désormais sur la ville avec sa cohorte de damnés, bien que les Charrs aient colonisé tout le territoire autour de la cité antique.

Dans les années suivant la cuisante défaite contre Ascalon, un Charr usa de son influence pour lutter contre les Chamans et, plus généralement, à tout ce qui aurait à nouveau pu porter atteinte aux libertés des Charrs. Il s'appelait Pyre Fiertir. Mais c'est sa petite-fille Kalla qui mena la rébellion. Elle remit en place les anciennes valeurs, les Légions reprirent leur importance originelle. Son armée combattit les Chamans et leurs fidèles jusqu'au dernier.

Ce fut également la révolte des femelles qui en dépit de ce que leurs ordonnaient les Chamans, s'étaient entraînées en secret depuis des générations. Depuis ce jour, les Chamans font partie des classes sociales les plus basses de la société Charr.



Présent

Au début de Guild Wars 2, 250 ans après le premier opus, les Charrs ont en leur possession les terres à l'est des Cimefroides et y ont bâti des forteresses venues remplacer les habitations humaines. Leur capitale est la Citadelle de Fer, s'érigeant de façon provocatrice sur les ruines de Rin, à l'époque symbole de la résistance humaine.

Les Charrs doivent faire face aux dangers naturels mais rêvent également de reprendre la cité d'Ascalon à Adelbern et son armée de revenants.

Les quatre Légions existent toujours et sont plus influentes que jamais. Chacune revendique l'accession au Trône en proclamant avoir en son sein un descendant de la lignée des Khan-Ur. Il existe néanmoins d'autres Légions plus petites qui sont parfois absorbées par une Légion plus importante, ou qui parfois veulent garder leur indépendance.

La Légion de la Flamme, qui comptait un grand nombre de Chamans, fut sérieusement ébranlée par la chute des Titans et la rébellion de Kalla. Ses membres se retirèrent des principaux territoires Charrs et se réfugièrent au pied du volcan Hrangmer.

Les autres Légions ne tardèrent pas à la nommer la Légion d'Or par moquerie. Les Chamans utilisaient de l'or pendant les rituels à leurs Dieux Titans, et ce nouveau nom humiliant permet à l'ensemble de la société Charr de se souvenir des mauvais accomplissements de cette Légion.

Si ces Légions sont indépendantes et qu'elles ne font que cohabiter tant bien que mal, elles restent unies dans leur objectif commun: leur soif de conquête. A cet effet, la Légion d'Or se spécialise dans la magie, celle de Fer crée des machines de guerre et autres catapultes, la Légion Sanglante forme les meilleurs guerriers Charrs et la Légion des Cendres forme des assassins redoutés.

Aujourd'hui, les Charrs restent globalement très divisés. Seul un objectif commun de taille ou une grave menace extérieure parviendrait à les faire combattre de concert...
Revenir en haut Aller en bas
http://awal.pro-forum.fr
 
Les Charrs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kralkatorrik, un dragon trop énorme ?
» Charrs et informations
» [Coiffures charrs] Collection Juillet
» Soirée charrs - Jeudi 26 juin - 21h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Guild Wars 2 :: Les races-
Sauter vers: